Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ARTE : L'évasion de Baruch

En général je n'aime pas beaucoup les films muets mais celui-ci est exceptionnel.

Il est disponible jusqu'au 25 février sur le lien suivant :

https://www.arte.tv/fr/videos/069040-000-A/l-evasion-de-baruch/

Dans l'Autriche des Habsbourg, un fils de rabbin rompt avec la communauté juive pour monter sur les planches... La version restaurée d'un classique du cinéma muet de la République de Weimar, accompagnée d'une nouvelle partition musicale.

En 1860, dans un village juif de Galicie, le jeune Baruch, fils de rabbin, se découvre une passion pour le théâtre. Pour son père, pas question de laisser son fils prendre cette voie, aux antipodes des traditions séculaires de la religion juive. Mais Baruch, poussé par son désir de jouer, rompt avec son milieu et part sur les routes en rejoignant une troupe de comédiens itinérants. Remarqué par l’archiduchesse Élisabeth-Thérèse de Lorraine, devant laquelle il s’est produit, il devient vite une vedette des planches. Malgré son succès, Baruch reste habité par la nostalgie des siens, et tentera de renouer avec sa famille.

Sans caricature

Quelques années avant l’émancipation légale des juifs dans l’empire austro-hongrois, le fils d'un rabbin orthodoxe part pour la ville afin de devenir acteur contre l’avis de son père. Curieusement, cette trame sera reprise à l’identique quelques années plus tard aux États-Unis avec Le chanteur de jazz, le tout premier film parlant. Il existe au moins une douzaine de films allemands tournés sous la République de Weimar qui plongent au coeur de la culture juive, Le Golem restant le plus célèbre. L'évasion de Baruch se révèle rétrospectivement le seul qui milite sans caricature pour une intégration libérale. Son auteur, Ewald Andre Dupont, un ancien critique de cinéma devenu réalisateur, sera dix ans plus tard contraint à l'exil comme des milliers d’autres juifs. Mais à sa sortie en Allemagne, son film a connu un grand succès.

Bon spectacle !

Écrire un commentaire

Optionnel