Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LEV

  • Les VINGT ANS qui ont changé la CGT

    Le livre de Leïla de Comarmond « LES VINGT ANS QUI ONT CHANGÉ LA CGT » m’a passionné.
    Leïla de Comarmond est journaliste aux Échos et Présidente de sa Société de Journalistes.
    Elle écrit principalement dans le secteur social et j’ai beaucoup apprécié son suivi des luttes relatives à la Loi Travail. Ses analyses m’ont parues moins tranchées que les éditoriaux du journal qui appartient au polytechnicien Bernard Arnault, héros, malgré lui, du film « Merci Patron ».
    Je recommande vivement sa lecture à toutes celles et à tous ceux qui s’intéressent aux « social ». Je le recommande aussi aux DRH et au-delà, aux dirigeants et autres qui en sont encore à assimiler la Confédération au Parti Communiste ou à croire que l’organisation de la CGT est pyramidale comme une « armée » (1)
    J’ai, en plus, une raison supplémentaire pour apprécier l’ouvrage : il se trouve que dans mes diverses activités passées (syndicales puis professionnelles) j’ai côtoyé une bonne partie des acteurs cités et j’ai retrouvé dans le livre mes propres appréciations sur diverses situations.
    Cela dit, j’ai aussi appris des choses !
    Mais le livre a un défaut : publié en 2013, il s’arrête à l’arrivée de Thierry Le Paon à la tête de la Confédération. La suite serait bienvenue.
    Madame de Comarmond, merci d’avance pour votre prochain livre et félicitations pour le premier !

    (1) Pour connaître un peu les forces armées, je sais qu'elles ne sont pas vraiment "pyramidales" également.

  • L'Insousciance

    insouciance_.jpg

    Je voudrais faire un livre qui dérange les hommes, qui soit comme une porte ouverte et qui les mène où ils n' auraient jamais consenti à aller, une porte tout simplement abouchée à la réalité.

    L'Ombilic des limbes (1925)

    Antonin Artaud

    *

    *         *

    L’Insouciance de Karine Tuil est un livre qui, effectivement, dérange. C’est un livre de notre temps. Un livre que l’on dévore mais qui ne vous détendra pas.

    Ce n’est pas un « livre de plage » !

    C’est un livre de voyages : l’Afghanistan, Chypre, l’Irak, etc.

    C’est un livre d’amours, d’amours compliquées.

    C’est un livre de morts.

    C’est, peut-être, un roman à clés ?

    Un Lieutenant, une journaliste de terrain, un grand patron dans les télécoms, un fils d’immigrés ivoiriens qui aura son bureau à l’Ẻlysée, etc.

    Leurs vies se mélangent.

    Je l'ai "dévoré" !

    Lisez le !

     

  • LES CHIFFRES ? MÊME PAS PEUR !

    StellaB.jpgJ'ai lu ce petit livre d'un seul trait ! Il ne s'adresse pas principalement à des gens comme moi qui s'intéressent aux mathématiques. Il s'adresse aux parents, aux professeurs des écoles, aux professeurs des collèges et des lycées. Il interpelle les personnes et/ou les commissions chargées de l'élaboration des programmes scolaires. Il met en cause les auteurs des manuels scolaires qui, comme elle, sont des professeurs de mathématiques. Il s'adresse aussi et surtout à tous les citoyens concernés par l'avenir.

    Point n'est besoin de se penser "littéraire" ou "scientifique" [1] pour ouvrir l'ouvrage : le plus "dur" abordé est la table de multiplication !

    Stella Baruk constate un paradoxe :

    • L'école mathématique française "académique" est une des meilleure du monde en termes de médailles Fields, sans doute la meilleure rapportée à sa population. Petit bémol, il y a quelques personnes issues de l'immigration parmi les lauréats [2], comme quoi l'immigration a du bon, contrairement à une idéologie, hélas, montante dans notre pays.
    • L'école mathématique française "de base" est à l'inverse dans un état alarmant. Au plan international, PISA 2012 [3]  estime que presqu'un quart des élèves de 15 ans en France ont un niveau très bas en mathématiques, et que cette proportion a augmenté depuis 2003. L'OCDE pour sa part classe la France au 18° rang sur 34 pays.

    Si l'illettrisme concerne 7% de la population en France (environ 2,5 millions de personnes), l'innumérisme [4] concernerait une personne sur deux et constitue un véritable handicap social et professionnel.

    Stella Baruk donne de nombreux exemples dans le livre et propose une méthode pour redresser positivement cette situation. Pour en savoir un peu plus, cliquez sur : + Lire la suite

     

    [1] N.B. : Pour ma part, je considère ces notions totalement dénuées de sens !

    [2] Alexandre Grothendieck, Wendelin Werner, Arthur Ávila, Baó Chân Ngô, ….

    [3] PISA : Program for International Student Assesement, évaluations des acquis des élèves en fin d'obligations scolaires (environ 15 ans).

    [4] Néologisme issu de l'anglais innumeracy : déficit dans l'accès aux chiffres et donc aux nombres

    Lire la suite